Le nouveau baccalauréat : mode d’emploi

Une nouvelle organisation des enseignements

Il n'y a plus de séries en voie générale mais des parcours choisis par chaque lycéen en fonction de ses goûts et de ses ambitions.

Les enseignements sont constitués :

  • D’un large socle de culture commune, humaniste et scientifique ;
  • Des disciplines de spécialités choisies par l'élève et s'accentuant entre la première et la terminale (trois disciplines en classe de première puis deux en terminale parmi les trois suivies en première). Ces disciplines bénéficient d'horaires significatifs permettant de proposer des programmes ambitieux et de donner du temps aux élèves pour les apprentissages ;
  • D’enseignements facultatifs qui permettront à l'élève de compléter son parcours.

Le lycée offre des enseignements nouveaux, comme les sciences numériques et technologie (1h30) pour tous les élèves de seconde, un enseignement scientifique (2h) pour tous les élèves de première et de terminale générale, et pour ceux qui le souhaitent, une nouvelle spécialité : numérique et sciences informatiques.

ENSEIGNEMENTS COMMUNS

  • Français (en 1ère) (horaires MEN : 4h)
  • Philosophie (en Terminale) (horaires MEN : 4h)
  • Histoire – Géographie et Enseignement moral et civique (horaires MEN : 3h30)
  • Langues vivantes A et B (horaires MEN : 4h30  en 1ère  - 4h en Terminale)
  • Enseignement scientifique (horaires MEN : 2h)
  • Education Physique et Sportive (horaires MEN : 2h)

ENSEIGNEMENTS DE SPECIALITES (3 spécialités au choix en 1ère – 2 spécialités en Terminale)                                                 

 (Horaires MEN : 4h par spécialité en 1ère - 6h par spécialité en Terminale)                                                                       

  • Histoire – Géographie, Géopolitique et Sciences politiques
  • Humanités, Littérature et Philosophie
  • Mathématiques
  • Numérique et Sciences Informatiques
  • Physique – Chimie
  • Sciences et Vie de la Terre
  • Sciences Economiques et Sociales

 Programmes des spécialités : ICI

D’autres spécialités existent mais ne sont pas proposées à Sévigné :

  • Les spécialités Arts (Arts du cirque, Arts plastiques, Cinéma-audiovisuel, Danse, Histoire des arts, Musique, Théâtre)
  • Biologie, Ecologie (dans les lycées d’enseignement général et technologique agricole)
  • Littérature, Langues et Cultures de l'Antiquité
  • Sciences de l’ingénieur

ENSEIGNEMENTS OPTIONNELS à Sévigné 

Les élèves peuvent choisir 2 options facultatives.  (Horaires MEN : 3h par option)

 Dès la 1ère :

  • Langue vivante C (Arabe)
  • Histoire des Arts (Culture et pratique artistique)
  • Cinéma et Audiovisuel
  • Langues et Cultures de l’Antiquité : latin et grec sont proposés

En Terminale uniquement :

  • Mathématiques expertes (cette option est réservée aux élèves qui poursuivent la Spécialité Mathématiques en Terminale).
  • Mathématiques complémentaires (cette option est réservée aux élèves qui arrêtent la Spécialité Mathématiques en fin de 1ère).
  • Droits et Grands enjeux du Monde contemporain.

Evaluations : épreuves finales et contrôle continu

Les épreuves finales représentent 60% de la note finale.

Chaque lycéen présente une épreuve anticipée écrite et orale de français en fin de première.

En classe de terminale, il présente quatre épreuves finales :

  • Deux épreuves écrites sur les enseignements de spécialité choisis par le candidat ;
  • Une épreuve écrite de philosophie ;
  • Un oral d'une durée de 20 minutes. L'épreuve du « Grand oral » a été conçue pour permettre au candidat de montrer sa capacité à prendre la parole en public de façon claire et convaincante. Elle lui permettra aussi d'utiliser les connaissances liées à ses spécialités pour démontrer ses capacités argumentatives et la maturité de son projet de poursuite d'études, voire professionnel.

Les épreuves de contrôle continu représentent 40% de la note finale.

Le contrôle continu repose sur des épreuves communes organisées au cours des années de première et de terminale. L'organisation relève des établissements.

Pour garantir l'égalité entre les candidats et les établissements scolaires, une "banque nationale numérique de sujets" est mise en place, les copies anonymes sont corrigées par d'autres professeurs que ceux de l'élève. Une harmonisation est assurée.

Les bulletins scolaires sont pris en compte pour une part limitée (10%) de la note finale afin de valoriser la régularité du travail de l'élève.

 

Sources : EDUSCOL